2ème épisode : de Mexico à La Bamba

Avant même de partir à la découverte de la ville de Teotihuacán, nous prenons de bon matin le bus pour Mexico où nous avons prévu de retrouver les Courtiseurs d’Horizons que nous avons rencontrés en Alaska. Nous avons passé trois jours, visité le centre historique, passé du bon temps avec les copains, retrouvé au passage les Escapade en famille que nous avions quittés il y a un mois et visité le musée d’anthropologie. Nous sommes partis les sacs sur le dos, sans réservation. Cela à un air de déjà vu et nous rappelle nos périples précédents en amoureux. 1er dodo au dortoir près du Zócalo et 2ème dans un airbnb dans le quartier de Condesa (arrêt de métro Tacubaya). Nous sommes rentrés le dimanche soir et retrouvés le camping-car complètement épuisés par cette virée urbaine.

 

Lundi 11 décembre, réveil bon pied, bon œil, pour la visite du site archéologique de Teotihuacán. Nous nous retrouvons à trois familles : nous, Escapade en famille et la famille Lacroix. Cela nous permet de partager les frais d’un guide français. Les enfants passent avec amusement dans les canaux d’eau dont était équipé cette cité Aztèque entre les temples de la lune et du soleil.

 

Aujourd’hui 12 décembre les mexicains célèbrent notre dame de Guadalupe. Il y a beaucoup de processions de pèlerins à pied, à vélo, en touctouc ou en camion. Nous avons même croisé dans le métro un pèlerin avec une Sainte Vierge sac à dos (c’est-à-dire équipé de bretelles). Il y a également beaucoup de regroupements de quartiers et les pétards ne cessent pas même en pleine nuit ! Lors de notre halte à Cholula nous apprécions de nous promener au milieu des maisons colorées, de visiter le marché de noël tout comme le marché couvert où nous faisons le plein de fruits et légumes. J’achète pour la première fois des fleurs d’hibiscus séchées pour faire du sirop de « Jamaïca ». Les enfants et moi aimons cette nouvelle boisson.

 

Après Cholula, direction Oaxaca. La traversée de la ville est musclée car il y a encore beaucoup de processions qui bloquent la circulation surtout en heure de pointe. C’est à rien y comprendre, il y a des véhicules dans tout les sens. Il faut forcer pour se frayer un chemin dans ce b***** ! Pour aller en centre-ville depuis le parking du Cinepolis, on prend un taxi pour 8 ! Ce qui nous vaut un bon fou rire. On divague dans les marchés artisanaux au milieu des étales de fruits, légumes, viandes, abats, criquets, sacs à mains, tenues traditionnelles… Au déjeuner, nous découvrons une des spécialité du Mexique : le Mole negro (Mole oaxaqueño). C’est une sauce noire : réduction de purée de poivrons avec du millet, des oignons et des bananes caramélisées. Pas mauvais mais il ne faudrait pas m’en servir tout les jours. Au dîner Angélique a préparé un super dessert que nous mangeons égoïstement qu’entre adultes : un crumble pomme-poire avec une boule de glace vanille-chocolat ! Hummm…un régal pour les gourmands que nous sommes. On culpabilise ne de pas en avoir proposé aux enfants ? Même pas, c’est bon la honte !

 

Le samedi 16 décembre nous installons notre bivouac sur la plage de La Bamba le long du Pacifique. On repère vite les nids de tortues dont un lâcher est prévu mardi prochain. Au restaurant d’à côté, une vieille mamie se laisse bercer par son mari dans un hamac. La scène est attendrissante. Eudes et Angélique nous retrouvent le lendemain midi et s’installent à côté. Nous allons attendre tranquillement les pieds dans l’eau et dans le sable de voir les bébés tortues. Vincent se prend d’affection pour un joli chiot très affamé. Il lui apprend vite quelques ordres, lui donne à manger et le toutou commence à le suivre et à s’installer à ses pieds sous la table. Le lendemain, il retrouve sa patronne qui revient après le week-end. Le mardi nous sommes au rendez-vous pour laisser les bébés tortues prendre leur élan dans les vagues du Pacifique.

 

par Isa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.