Après le calme du Yukon, les parcs de Jasper et Banff, Calgary

Après le calme du Yukon, nous avons rejoints les « grands » parcs nationaux canadiens que sont Jasper et Banff. Nous savions qu’il y aurait de l’affluence en août et nous ne sommes pas déçus surtout à Banff, terre de tourisme par excellence. Voici un petit récapitulatif des derniers jours écoulés.

Le mercredi 26, nous récupérons le matin les stickers commandés la veille et les apposons sur le camping-car. Ce n’est pas une grande réussite, l’un est de travers et l’autre s’est étiré lors de la pose mais bon ça fera l’affaire pour quelques temps. L’important étant bien de nous identifier en tant que français. En fin d’après-midi, nous avons rejoints les Courtiseurs d’horizon à Dawson Creek. C’est une grande joie de les revoir et de passer la soirée à discuter et à trinquer.

Les deux jours suivants, nous avons roulé, traversé Grande Prairie, visité son « visitor center » et son beau musée, Grande Cache, Hinton. Clovis a pu aller s’acheter un paquet de bonbons car il n’a pas fait pipi au lit depuis une semaine. Et il en est très fier. Je croise les doigts pour ne plus avoir de couches à acheter. Le vendredi soir nous arrivons dans le parc de Jasper et nous arrêtons sur les bords du lac Edith pour la nuit. Nous ne pouvons officiellement pas rester mais c’est un point ioverlander et on décide de tenter le coup tout comme notre voisin polonais qui lui est en moto. Les enfants sont ravis de pouvoir se baigner. Nous passons une nuit très calme, pas besoin de déménager.

Jasper et Banff

De bon matin le samedi, direction le lac Maligne. On prépare les sacs à dos avec le pique-nique et la crème solaire pour crapahuter et suivre la rando « Bald Hills ». Le long du chemin, nous faisons la connaissance d’une famille parisienne : Aline, Xavier, Philémon et César. Les enfants sont de vrais moulins à parole et ne voient pas les kilomètres défilés sous leurs semelles alors qu’ils étaient ce matin plutôt « ronchonchons ». Au moment du déjeuner, ils s’installent confortablement avec les garçons sur leur canapé gonflage « Lamzac ».

De retour sur les bords du lac vers 19h30, les enfants tentent une petite baignade écourtée par la chute de Clovis qui s’écorche le nez et la lèvre supérieure. Heureusement plus de peur que de mal (Quatre jours plus tard on n’y voyait plus rien). Pas besoin de compter les moutons pour s’endormir le soir au lac Medicine après avoir vu un ours noir et une biche.

Dimanche, on file sur Icefields parkway jusqu’au glacier d’Athabasca. Les glaciers sont nombreux le long de la route. Ils sont majestueux. Nous restons sur un des parking pour la nuit avec vue sur trois langues du glacier Columbia.  Ce glacier qui s’écoule dans trois océans : Pacifique, Atlantique et Artique. Vers 23h nous devons nous déplacer à la demande d’un officier du parc, car ils sont à la recherche deux hommes qui ne sont pas rentrés de leur promenade sur le glacier et le parking risque d’être utilisé par les services de secours tôt le lendemain matin. Direction le parking d’en face. Heureusement, ces personnes ont dû rentrées dans la nuit car les secours ne sont pas à pieds d’œuvre le lendemain.

Lundi on visite Mistaya Canyon, Peyto lake, Yoho national park avec Takakkaw falls, Emerald lake et Natural bridge où on s’installe confortablement pour la nuit.

Le mardi est moins séduisant, nous sommes à la frontière de la Colombie Britannique et nous devons revoir l’assurance du camping-car. Nous allons donc à Golden pour toute cette paperasse, changement de la plaque d’immatriculation, et réclamation auprès de l’ICBC pour une erreur a été faite sur la valeur déclarée du véhicule lors de la première immatriculation. La journée a donc été un peu pesante mais voici une bonne chose de faite, on se détend le soir autour d’un dîner au restaurant.

De retour en Alberta le lendemain, nous profitons à Field du petit lac à côté du visitor center (où nous avons passé la nuit). Au programme : baignade, aire de jeux et bronzette. Toute la journée la route est bien encombrée et étant donné que nous sommes en haute saison, on nous a dit que la route pour se rendre au lac Moraine était fermée dès le début de matinée. Nous levons donc le camp vers 16 h, espérant profiter du calme revenu de cet fin d’après-midi pour visiter les sites du lac Louise et du lac Moraine. Bonne pioche !

Le lac Louise est très beau mais ses berges sont bitumées et bien aménagées. Cela gâche le paysage mais il faut croire que c’est nécessaire pour canaliser les milliers de visiteurs. Le petit chemin de rando est moins fréquenté, nous nous rendons au lac Mirror puis au lac Agnes situés environ 4 kms plus haut. Nous dormons sur le parking de Paradise creek. Au carrefour, en repartant, la route est fermée au vu du nombre de visiteur de la journée. Nous avions pris la bonne option.

Maintenant direction la ville de Banff. L’endroit est très typique et blindé. C’est idéal pour faire un peu de lèche-vitrine et profiter d’une connexion pour « skyper » les parents.

Au hasard d’une rue, nous avons retrouvé Su, notre ami chinois croisé au mois de juin. Il a parcouru approximativement 5 000 kms depuis son départ de Fairbanks il y a 3 mois. Good Job man !!

Nous sortons de cette euphorie pour le soir et dormir plus au calme. Ce sera cette fois non loin de l’autoroute, sur le parking d’un casino qui autorise les camping-cars à stationner gratuitement. Bien évidemment, nous allons tenter notre chance dans la soirée et miser juste quelques $$$.

Le vendredi matin nous sommes devant un dilemme : filer directement sur la « Cowboy Highway » et rester en campagne ou aller à Calgary et découvrir la ville ????

C’est parti pour Calgary

A l’entrée de la ville, nous visitons le parc olympique de 1988. Sur l’esplanade, le bobsleigh du film « Rasta Rocket » Yeah man !!! Nous apercevons les pistes de sauts à ski, les pistes de ski et on fait le tour les patinoires du complexe sportif. Ça donne envie de chausser les patins… on file donc faire les curieux à l’anneau olympique du campus. Il y a bien une session d’accès au public à 18h, mais des débutants sur une si vaste piste… ce sera pour une autre fois. Après il est temps de trouvé un lieu pour la nuit et en ville, l’endroit gratuit le plus facile en ville reste le parking d’un Walmart. Le premier n’autorise pas les camping-cars, on se rabat donc à Malborough Mall.

A 19h15, j’ai délayé de la pâte à crêpes pour le dîner, nous faisons quelques emplettes lorsque nous recevons un courriel de réponse à notre demande de couchsurfing. Ils habitent tout près, on file à leur rencontre. Nous faisons ainsi la connaissance de Alicia, Ricardo, Gustavo (4 ans) et Ellio (1 an).

Réveil délicieux le samedi au vu des odeurs de crêpes – laissées de côté la veille – qui emplissent le camping-car. Ensuite c’est balade à vélos et cariquelles avec les enfants. Alicia reste à la maison avec Ellio qui doit faire sa sieste. On traverse St Patrick island, les enfants courent à l’aire de jeux, on longe Bow River, les enfants y jettent quelques cailloux et on finit pour l’aire de jeux qui jouxte Down town – qui sera l’objet de notre retour à pédales pour la journée du lendemain.

Lundi c’est un jour férié pour les canadiens. Nous nous rendons tous ensemble à Sikome lake pour se baigner et faire bronzette. Vers 14h, il est l’heure de se dire aurevoir. Ces derniers jours ont été doux aux côtés de cette jolie famille pleine de simplicité et de générosité. Merci beaucoup pour ce merveilleux accueil. Pour eux, retour à la maison et pour nous, On the road again…direction Waterton national park.

Nous continuons notre petit bonhomme de chemin et celui du Canada touche à sa fin. Il nous reste encore quelques jours pour apprécier ce pays où nous avons pris nos repères. Le paysage va changer et nous quittons ses immenses forêts pour des plaines infinies. Il va falloir penser à libérer notre frigo de ses fruits et légumes pour passer la frontière sereins.

A très bientôt pour boucler ce périple canadien et au plaisir de lire vos commentaires.

Je vous embrasse.

 

 

par Isa

13 réponses sur “Après le calme du Yukon, les parcs de Jasper et Banff, Calgary”

  1. Salut vous 4
    Toujours au canada ? Ça a l’air vraiment magnifique 😊 pour nous ça roule nous voilà rendu en californie a Yosemite ! On devrait être sortis des USA d’ici 3 semaines. .. bises a tous

  2. Encore une belle virée !
    C’est génial de pouvoir rencontrer autant de monde.
    Et encore de belle images de nature.
    La faune est surprenante ! Je n’avais encore jamais vu d’ours coiffé d’un chapeau.
    Allez, bisous. Bonne route et à bientôt !

      1. Joyeux anniversaire Vince !
        Meilleurs voeux halieutiques de la part de ton poteau Rouansais. ;D
        Bise à vous 4.
        PS: Magnifique clip encore une fois (Part 4 Alaska). Merci mille fois de partager tout ça. Continuez à nous faire rêver svp.

  3. Quel périple ! bravo au grand garçon !! c’est surtout maman qui doit être contente;)
    Quand passez vous la frontière?
    Ah j’oubliais, c’est quoi ce look robinson crusoé Vincent…. c’est pas mal ce style baroudeur.
    Gros bisous à vous 4,
    ps : as tu reçu mon mail, je vous ai donné des news from France

  4. Ça change de « Nus et Culottés » mais c’est toujours un plaisir de suivre vos aventures !… 🙂

    Nous vous embrassons tous les quatre.

  5. Chouettes nouvelles et belles photos.
    Nous avions presque les mêmes montagnes en Suisse 😉
    Bonne route.
    Bisous à tous, même à « Indiana » et sa grande barbe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.